Etoile__je_ne_te_laisserai_plus_partir

ll y a des lieux qui ressemblent à l’image que l’on se fait du Paradis. Qui n’a jamais rêvé de se promener sur les belles plages de Marie Galante devant cette mer turquoise et ce sable blanc ? Ces lieux si magnifiques pour l’homme, ne sont pas toujours aussi beaux pour nos amis les animaux.
Sans porter aucun jugement, je vais vous raconter une histoire, celle d’une chienne qui a toujours gardé l’espoir de connaitre un meilleur destin..
Elle n’a que quelques semaines, lorsqu’elle se retrouve enchaînée à son pan de mur ne connaissant rien à la vie.
Elle entend bien le bruit des vagues qui viennent s'échouer sur le sable chaud, elle sent bien ces odeurs d’iode, mais elle ne voit rien.
Les jours passent, la nourriture se fait de plus en plus rare, on ne pense à elle que si peu, elle est là, elle fait partie du décor, elle ne sert qu’à monter la garde.
Puis alors qu'elle est laissée à son triste sort, un petit mâle passe par là et elle se retrouve pleine.
Elle donnera naissance à trois beaux chiots.
Elle les allaite jour après jour et sa propre nourriture ne coulant pas à flots, elle finit par devenir l'ombre d'elle même.
Mais qu'importe, ses petits mangent à leur faim et deviennent magnifiques, c'est tout ce qui compte pour cette mère courage.
Alors que ses forces disparaissent peu à peu, que l’espoir de survivre s’amenuise ... un jour ... une femme passe  ... une femme qui connaît bien la misère des chiens sur cette île paradisiaque.
Elle constate la maltraitance, la décision ne se fait pas attendre, il faut sortir cette chienne de cet enfer.
Elle réussit à convaincre ses propriétaires de lui confier ce petit squelette sur pattes et ses bébés.
 
Elle est prioritaire avec ses chiots pour le prochain départ, il est venu le temps du grand voyage !
On est alors en Décembre 2017.
La chienne n'est pas tranquille, ses chiots sont avec elle. Elle se demande où ils vont, quel sort leur est réservé ?
Ils traversent l'océan et débarquent un samedi matin à Orly.
Des cages de transport s’entassent dans la petite pièce des arrivées. Peu à peu, les chiens sont sortis de leur cage et reçoivent eau et nourriture à gogo, il est temps de ravitailler ces estomacs affamés.
Les chiots trouvent les bras de leurs nouvelles familles venues les accueillir, elles s’extasient sur leur beauté.
La maman est fière et rassurée pour eux, ils sont désormais à l’abri du besoin et de la maltraitance.
Elle sort aussi de sa cage, apeurée par tant de monde, elle n’en a jamais vu autant de sa vie, ils s’affairent tous autour d’elle, ils l’appellent “Étoile”. Elle comprend que c'est désormais son nom.
Étoile du destin, je ne sais pas, nos regards se croisent, je te trouve magnifique, d’une grande classe, toi qui n'étais jusqu'alors qu’une chienne misérable.
Ton destin semble toutefois scellé à celui d'une autre famille qui veut t'adopter, tu pars avec tes nouveaux maîtres.
Nos routes continuent séparément.
Il est déjà loin le temps où tu vivais là ...
Janvier, nouvelle année, un appel d’urgence de ta famille, tu ne conviens pas. Tu n’es pas la chienne de leur rêve et tu es à placer d’urgence ailleurs.
Tu ne t’entends pas avec la chienne de la maison, pourquoi ?
Qu’as-tu vécu de si grave qui te rende si amère ?
Etoile amère, mon étoile de mer ...
Je réfléchis rapidement, la solution je l’ai !
Je me propose, nos routes se croiserons à nouveau, je prends la route, j’arrive, je t’attends.
Pourquoi ton histoire me touche autant ?  Pourquoi ton regard m’a à ce point marquée ?
Nous allons passer quelques jours ensemble, tu es déjà promise à une famille que je pense bien pour toi, une famille qui saura te donner ce dont tu as besoin. La nourriture, l’eau et le confort ne seront plus un combat de tous les jours.
Oui, tu auras une belle vie, ils seront attentionnés et te traiteront comme une vraie princesse.
15 jours plus tard, durant lesquels on a appris à se connaître, arrive déjà le temps de se séparer.
Tu pars sans te retourner, moi, le cœur serré je tourne les talons espérant avoir fait le bon choix.
Une princesse, tu deviens une belle princesse remplumée, tu reprends goût à la vie.
Mais tout va sans doute trop vite pour toi. Tu as d'un côté toute cette attention, toute cette douceur d’un coup et de l'autre ces bruits autour de toi, ce mouvement incessant, c’est trop compliqué à gérer. Il faut que tu acquiers les bonnes manières d'un chien des villes.  Trop c'est trop, tu te postes sur la défensive et malgré les bonnes intentions de ta nouvelle famille, tu commences à te montrer agressive.
Je réponds encore à ton appel parce que je n’ai jamais oublié ce regard triste, que tu avais ce jour-là en arrivant à Orly. Tu reviens donc à la maison.
Il faut alors que tu reprennes tes marques, cela fait trop de chamboulements pour toi qui as connu déjà tant d’épreuves.
Tu es auprès de nous depuis le mois de Mars, tu trouves ta place, je vois ton comportement changer, tu redresses la tête, tu as appris à ne plus te méfier de ce qui t’entoure, tu t’amuses, tu te fais câliner, tu manges chaque jour à ta faim.
Plus le temps passe plus notre lien s’intensifie, j’ai toujours pensé que tu m’avais choisie, que tu voulais rester auprès de nous, j’ai cette sensation depuis ce premier regard échangé.
Pour toi, la porte de la maison s’est ouverte et ne se refermera pas, tu resteras auprès de nous pour vivre ta vie de chienne de campagne aux allures de princesse.
Mon étoile a croisé mon ciel, mon Etoile, une chienne avec un cœur d’or mais un tempérament de feu.
C’est à force de temps et de patience que tu oublieras ta vie de misère.
J’avais envie de partager l'admiration que j’ai pour cette chienne car c’est un vrai coup de cœur.
Tous ceux qui nous rencontrent se réjouissent de la voir rester avec nous, quand je dis nous c’est moi et ses quatre autres potes canins avec qui elle s’amuse comme une folle.
 
 Etoile 8
Ecrit par Fabienne et Mabel